Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 21:04

C'est un bel hommage qu'ont rendu le Conseil Général et la ville de NICE à Francine GAG.

Beaucoup de monde pour cette inauguration de la Maison Francine GAG, lieu où la Tradition va perdurer et qui honore la mémoire de cette grande Dame et son action au sein du Folkore Niçois.

 

Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Francine GAG - une Maison pour Nice la Belle
Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 12:19
Camille MUFFAT -  © photo Félix MACRI 04 05 2014

Camille MUFFAT - © photo Félix MACRI 04 05 2014

H O M M A G E

Un clin d'oeil à Camille, à la Fête des Mai

Une étoile de plus brille dans le ciel

Merci Camille pour ta gentillesse, ta lumière nous réconforte

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 20:14
Direct Matin du 6 février 2015 - titre : ''des masques taille pitchoun''

Direct Matin du 6 février 2015 - titre : ''des masques taille pitchoun''

Les 2 et 6 février derniers Paul et Félix ont organisé l'atelier école de Carnaval à l'école maternelle grande section à Nazareth.

Les élèves ont été initiés à l'art carnavalesque traditionnel de fabrication des masques, art séculaire. Une frénésie s'est emparée de la classe ces 2 après midi, les élèves s'en sont donnés à chœur joie, les mains dans la colle, les doigts dans la peinture. Là on les a pas grondé de plonger les mains dans la pâte. Deux après midis aux anges !!!

article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015
article Direct Matin du vendredi 6 février 2015

article Direct Matin du vendredi 6 février 2015

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 11:20

Bonnes Fête de Noël - Bouòni Calena*

* la racine provient du mot latin ''kalenda'' ou ''calendes'', qui veut dire le 1er jour du mois dans le calendrier romain

 

Voici quelques rites et symboles que j'ai pu recueillir dans des ouvrages relatant les Traditions de Noël dans le Comté de Nice.

Le soir du réveillon le 24 décembre, avant de se mettre à table, un soin particulier est apporté à la mise en place de celle-ci. ''Li tres touàia''- les trois nappes de taille décroissante, symbolisant ''La Trinité'', sont disposées ainsi : une pour le soir du 24, une pour le repas du 25 et une autre pour le repas du soir de Noël, où les restes demeurent sur la table.

L'on décore les tables avec une branche de houx, symbole de bonheur, les pots de lentilles ou de blé de la Sainte Barbe et trois bougies.

Le pain est coupé en trois morceaux, par le plus ancien de la famille : un morceau pour les invités, un autre qui représente la part du pauvre et le dernier que l'on gardera dans une armoire pendant un an. L'on met aussi un couvert en plus pour le ''pauvre'', qui est en Niçois aussi ''celui du mort''.

C'est le chef de famille qui reçoit pour le Réveillon, et le jour de Noël c'est la famille qui est invitée par un autre parent.

''Lou Cacha fuèc '' ** : le 24 au soir, on éteint le feu dans la cheminée. Le plus ancien de la famille donne une bûche au plus jeune pour rallumer un nouveau feu, puis ils complètent avec du bois fruitier ou d'olivier et les aspergent de quelques gouttes de vin en disant : '' Dieù fes-n'en la gracia de veire l'an que ven, e se li sian pas de mai que noun li siguen pas mens'' - ''Dieu faîtes-nous la grâce de voir l'année prochaine, et si l'on ne sera pas plus nombreux que l'on ne sera pas moins''. C'est ''le cacha fuèc'', expression devenue ''réveillon'' au fil du temps.

** Il existe le même rituel appelé ''la tour de Jul'' chez les Peuples nordiques, qui consiste à rallumer le feu nouveau en jetant les ''runes'' dans le feu, gravés des voeux pour l'année à venir

Ce soir là, on fait maigre sans viande, en dégustant les 7 plats*** à base de poissons et de légumes : par exemple céleris, anchois, pissaladière, pâtes préparées à la main et assaisonnées de noix pilées, des cardes à la ''bagna cauda'' - sauce chaude à base d'huile d'olive et de purée d'anchois, du poisson en particulier la morue à l'aigre doux, des escargots de nos alpages, des ravioli maigres aux herbes, et surtout, pas de viande ni de fromage.

*** en souvenir des '' 7 douleurs de la Vierge Marie ''

Après ce ''maigre'' repas, l'on se rend à la Messe de minuit, sans oublier de relever les quatre coins des 3 nappes superposées sur la table, afin que les diables ne s'accrochent pas pour monter dévorer les treize desserts que l'on dégustera au retour.

Le 25, le lendemain enfin, le déjeuner consiste en un repas gras ''gros soupà'' qui fait une large place aux viandes de toute sorte, avec des boudins et l'agneau.

Le repas du 25 au soir, par contre, c'est ''l'aiga boulida'' - l'eau bouillie, sorte de bouillon d'herbes avec thym, romarin, origan, sauge et quelques gousses d'ail.

A chaque repas l'on ôtera une nappe.

Les 13 desserts :

Ils ont leur origine en Provence et les échanges commerciaux ont fait que la Tradition s'est propagée dans tout le Sud. Chaque famille adapte la mise en place avec des desserts et des fruits selon sa richesse et sa récolte.

L'on peut voir sur la table : la ''tourta de blea'' - tourte de blettes, la fougasse à la fleur d'oranger, les nèfles d'hiver, les ganses sucrées, le pain aux pignons, la fougasse à l'anis, la pompe à l'huile sorte de pain pétri à l'huile, la pâte de coings, les tartes aux noix et à la confiture, le nougat blanc, le nougat noir, les dattes, les fruits confits, les fruits secs, les mandarines, les oranges, les pommes, les poires au vin, les crèmes, les beignets, les marrons, avec aussi la représentation des 4 ordres mendiants : les amandes ''li amèndoula'' pour les ''Carmes'' (vêtement brun), les figues sèches ''li fica seca'' pour les ''Franciscains'' (en habits gris), les raisins secs ''lu asebic'' pour les ''Dominicains'' (à la robe de couleur écrue), et les noix ''li nouòe'' et noisettes ''li avelana'' pour les ''Augustins'' (robe foncéee).   Enfin l'on peut confectionner le ''nougat de Capucin'' en mettant une demi noix dans une fiche sèche. L'on arrose ces desserts d'un vin cuit tiré du reste des vendanges et l'on boit du vin muscat sucré pour les accompagner. Cette tradition des 13 déserts retrace symboliquement le dernier repas du Christ en compagnie des 12 Apôtres.

La Crèche - Lou Presèpi :

La Tradition de la Crèche en Pays Niçois est omniprésente - Lou Presèpi. C'est une des plus anciennes coutumes du Comté. Son origine remonte au XIIIe siècle lorsque Saint François d'Assise conçut cette représentation de la Nativité qui s'est largement développée dans toute l'Europe et qui est devenue un art spécifique au fil des ans. Les santons - petits saints, témoins culturels et ethnologiques de notre passé sont mis en place d'une manière rituelle. Les traces de notre Presèpi, transmis de génération en génération de façon orale, remonteraient au XVIIIe siècle, vers 1760, respectivement dans les quartiers Santa Clara - Sainte Claire puis descendues à Saint François de la Tour. Notre crèche est composée d'une manière originelle, car seuls Marie, Joseph, l'âne, le boeuf et Jésus y figurent.

 

Bibliographie :

- Miquelina GILARDETTI BENVENUTTI (Institut d'etudes Niçoises 1993) ''Crèches et santons de Nice et du Comté - Traditions Calendales et représentations de la Nativité'',

- Paul CANESTRIER (éditions Serre 1985) ''Fêtes populaires et traditions religieuses en pays niçois'',

- Alex BENVENUTO (Lou Sourgentin)

- Laurent et Claude ESSE (Savoir gourmand entre Mer et Montagne) ''Recettes du Comté de Nice'',

- Hervé BARELLI

 

 

réf. article de Félix MACRI

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 11:35

Bonjour,

Aujourd'hui, je voudrais rendre hommage au Métier de Poissonnier, en particulier mettre sous les feux de la rampe le stand de la place GARIBALDI, à l'angle de l'ancien NICECO (que beaucoup de Niçois fréquentaient) qui maintenant est devenu le supermarché Monoprix (sans publicité aucune).

Ce stand est tenu par Guy TRUGLIO, qui a succédé à Michel FEDE, dont la famille est bien connue dans le milieu des poissoniers Niçois .

Voici quelques photos :

 

                                           Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110051.jpg

 

                                           Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110147.jpg                 

 

                                           Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110158.jpg       

 

                                           Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110141.jpg        

 

                        Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110212.jpg          

 

                        Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110222.jpg      

 

                                          Stand-poissons-GARIBALDI-20141014_110110.jpg       

 

article Félix MACRI

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 19:08

    Lors de la Fête du Champignon à Peïra Cava, commune de LUCERAM, dimanche 6 octobre 2014, une intronisation de trois amateurs de champignons dans la Confrérie du lactaire délicieux, le sanguin fut organisée. 

En effet, sous la conduite de Jean-Claude ROSIER, grand Maître de la Confrérie du cèpe mou de Saint Agnès, Arlette BERMOND, Stéphane MARTINEZ et Félix MACRI, furent intronisés dans cette Confrérie du lactaire délicieux - le sanguin, née en octobre 2009.

                          Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112633.jpg                 

La fonction de ''Echanson'' - Maître de cérémonie fut remplie par Patrick TRUCHI de la Confrérie du cèpe mou

L'un des buts de cette Confrérie est de ''Promouvoir la pratique raisonnable et mesurée du ramassage des champignons''.

La Confrérie s'engage ''à rendre Honneur de la table à tous les champignons comestibles, à examiner les nouvelles recettes et à se livrer à la pratique modérée de la dégustation''.  

                Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112638.jpg  

Ce fut une cérémonie marquée par des rituels ordonnés et précis .

   

 

                                                            Champignons-Peira-cava-2014-20141005_122800.jpg  

                      Jean-Claude ROSIER, grand Maître de la Confrérie du cèpe mou de Saint Agnès

 

 

 

                                                 Champignons-Peira-cava-2014-20141005_160453.jpg  

                       Les paniers de champignons comestibles étaient recommandés pour l'intronisation

 

 

 

                                                 Champignons-Peira-cava-2014-20141005_160418-copie-1.jpg  

                 Jean-Claude ROSIER, grand Maître et Patrick TRUCHI, Echanson - Maître de Cérémonie

 

 

 

                                                           article et photos Nice Matin 08 10 2014 - J.P. BELLOMIA

          Champignons-Peira-cava-2014 20141008 104532 

 

 

 

article de Félix MACRI'

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:48

    L'arrière pays Niçois s'anime et programme d'authentiques et conviviales manifestations.

Ce dimanche 6 octobre, tout comme à ROUBION (Fête de la Transhumance) s'est déroulée à Peïra cava, commune de LUCERAM, une belle fête automnale : La Fête des Champignons.

Cette fête typique a été organisée par l'association du ''Refuge du cerf''du Syndicat agricole avec la participation effective de la section mycologique de l'Association des naturalistes de NICE et des Alpes Maritimes (ANAM).

Une agréable promenade en forêt a été au programme ouverte gratuitement à tous.  

      Champignons-Peira-cava-2014-20141005_094911.jpg   Champignons-Peira-cava-2014-20141005_105808.jpg  

Au retour les promeneurs ont présenté la cueillette sur les tables d'exposition et les mycologues ont expliqué les différentes espèces pour reconnaître celles comestibles et celles qui ne le sont pas (sans intérêt culinaire, toxiques ou mortelles).

 

                      Champignons-Peira-cava-2014 20141005 112610         Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112600.jpg  

 

                    Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112746.jpg           Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112554.jpg

 

       Champignons-Peira-cava-2014-20141005_112955.jpg            Champignons-Peira-cava-2014 20141005 120429

 

 

                   Champignons-Peira-cava-2014-20141005_122540.jpg                      Champignons-Peira-cava-2014-20141005_122726-copie-1.jpg

 

 

 

Les promeneurs ont pu identitifier les différentes espèces car les conseils et les descriptions des mycologues furent précis et les différences entre espèces très bien expliquées. 

Le Syndicat agricole de LUCERAM a offert un super apéritif, où l'on pouvait aussi déguster différentes soupes confectionnées par les organisatrices et organisateurs .   

Des stands de produits locaux et artisanaux étaient installés - huile d'olive, confiture, raisins, légumes divers, saucisses, fleurs, coutellerie, marrons grillés, confiserie-bonbons, tuiles peintes et décorations, sculpteur sur bois avec biensûr des motifs de champignons et même un chapeau en bois !

Un quizz et une tombola furent appréciées par les promeneurs.

Mais la journée fut écourtée par la pluie qui fut de la partie dès 13h. 

En fin d'après midi fut organisée une intronisation dans la Confrérie du lactaire délicieux - le sanguin, présidée par Jean-Claude ROSIER, grand maître de la Confrérie du cèpe mou de Saint Agnès (un article est consacré sur cette intronisation page suivante).     

Une ambiance conviviale et une atmosphère d'authenticité se sont dégagées de ces belles rencontres et discussions autour du champignon.

Un grand Bravo aux organisateurs !

 

 

article de Félix MACRI'

 

 

 

   
Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 11:13

 

 

 

 

                                                    R-N-2014-20141001_135138.jpg        

 

                                                                            documents Nice Matin - 01 10 2014

 

                                                    R-N-2014-20141001_135123.jpg          

 

 

 

                              R-N-2014-7394.JPG

 

 

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 15:50

                 Un peu de nouvelles de notre bon arrière pays nissart :

           à ROUBION, dimanche 6 octobre prochain, c'est la trasnhumance !!!

 

                              Roubion-transhumance-2014 20141001 135449

 

                                                                                    photo : Nice Matin

 

                              Roubion-transhumance-2014-20141001_135532.jpg         

 

                            Roubion-transhumance-2014-20141001_135547.jpg        

 

 proposé par félix MACRI'

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 08:27

                                          Venez nombreux célébrer

              la Sainte Réparate - Santa Reperata*,

                la Sainte patronne de NICE, dimanche 5 octobre 2014, 

                                       in Vila Vielha - Vieux NICE      

* deux conceptions d'écriture : il y a ceux qui écrivent Reparada et ceux qui, comme moi, gardent le '' t '' :  Réparata

 

 

 

 

                         Sainte-Reparate-2014-7386.JPG  

 

                                                                                      photos : Ville de NICE   

 

                                               Sainte-Reparate-2014-7384.JPG  

 

                                                                        photos et programme : Ville de NICE 

 

                                               Sainte-Reparate-2014-7385.JPG                          

 

Chaque année à NICE, l'on perpétue le souvenir de Sainte Réparate - Santa Reparata, jeune fille chrétienne vierge, originaire de Césarée en Palestine. 

C'est une jeune martyre, torturée au IIIe siècle de notre ère.

Elle subit  le supplice du feu et fut sauvée par une pluie providentielle.

Elle survécut aussi après avoir été contrainte d'avaler de la poix bouillante, c'est pourquoi elle fut décapitée et son corps mit dans une barque. 

L'histoire de son martyre est racontée par les tableaux de la chapelle qui abrite sa statue dans la nef latérale gauche de la cathédrale qui porte son nom : Réparate. 

Ce culte de Sainte Réparate* est semblable à celui de l'évangélisation, commune à tout le midi de la France. Tout comme Dévote (MONACO), Tropez, les Saintes Marie de la Mer , Lazare et Marthe, tous, rejoignirent nos rivages emportés par les courants d'est en ouest. 

* attesté depuis le XIe siècle     

L'embarcation de la sainte dériva en Méditerranée jusqu'au rivage niçois, accompagnée des anges*, d'où le nom de la Baie des Anges. 

* une interprétation de ce nom est : des poissons, vivant en méditerranée et ayant des ailes, entourant la barque l'auraient accompagnée jusqu'à notre rivage des Ponchettes

 

 

                           PHOTOS-2---2010 0977[1]       

Les restes de son corps, après avoir été enterrés dans une chapelle du Vieux Nice, furent déposés dans la cathédrale vers 1690, qui fut consacrée en 1699.

Le jour de Sainte Réparate la statue de la sainte est portée en procession depuis l'Hôtel de Ville jusqu'à la cathédrale, où une grand'Messe est célébrée.

                                                  - - - - - - - - -

 

Vous vous demandez pourquoi le texte est écrit dans la couleur rouge ?

Réponse :

la couleur rouge est la couleur des martyrs, c'est pourquoi dans le Vieux Nice, les rues empruntées par la procession sont ornées de banderolles rouges, et blanches car la sainte était vierge (le blanc symbolisant la virginité et la pureté).

 

 

                                                  Sainte-Reparate-2014 20141002 081129

 

 

 

 

texte de Félix MACRI'

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Niçois du bout de la rue
commenter cet article

Articles Récents

Liens